Jeux d’elles et d’ils

Accueil / Actualités/ Jeux d’elles et d’ils

L’arrivée au collège est une étape importante.

En sixième, le rapport entre les filles et les garçons reste parfois compliqué : beaucoup de conflits ou de refus de mixité.  De plus, certains élèves manquent souvent d’estime de soi et aussi de confiance , deux atouts très importants si l’on veut qu’ils se projettent durant ces quatre années de collège et qu’ils se construisent un avenir choisi et réussi.

C’est pourquoi nous avons proposé à la classe de 6e 3, classe inclusive, de participer à un projet artistique autour d’un atelier théâtre, dans le cadre du dispositif RESAC  RESIDENCE d’artiste en collège.

Ce projet théâtre , commencé en janvier 2022, a permis aux élèves de mieux se connaître, d’échanger et surtout de dépasser leurs peurs, leurs différences pour se construire.

Cet atelier théâtre est dirigé par  Céline Verdier de la compagnie « Tous Azimuts »; cette compagnie est installée au théâtre Louis Richard sis à Roubaix.

L’atelier théâtre a eu lieu au collège, en salle Pierre Viller, tous les jeudis de 13h30 à 15h30, en demi-groupe.
Dans un premier temps , nos élèves ont découvert l’album de Thierry Dedieu, connu sous le nom de Juro Jiki, « la femme du Potier ».
J’en profite pour remercier mademoiselle NAIDJI AMARIA et monsieur HOUAT ILYES, élèves de 6e2 pour leur participation à l’enregistrement sonore de cet album.

Les élèves de 6e3 ont adapté cette histoire , ils ont choisi « la femme du peintre » . Avec eux nous avons travaillé la trame du texte; on voulait un texte riche et puissant; alors nous avons travaillé le lexique de la peinture, des émotions; nous sommes restés très proche du texte de Thierry Dedieu.
Céline Verdier et moi-même avons travaillé régulièrement  les textes de la pièce de théâtre « la femme du peintre » pour ensuite les proposer aux élèves lors des séances où ils pouvaient à loisir les rectifier.

Elisabeth Tissot Guerraz, comédienne, au théâtre comme au cinéma est venue présenter son métier et  a partagé ses rêves d’enfant et ses rêves à venir avec tous les élèves de sixième du collège.
Mesdames Janin, Denaene , Brisy  et moi-même avons fait réaliser par nos élèves de 6e des cartes illustrées de leurs rêves.
Elisabeth est revenue pour  les interviewer et les enregistrer.

Les travaux des élèves sont exposés aux 3C sous la forme d’un  très bel arbre à souhaits! La bande-son des rêves des 6e est à la disposition des enseignants et des nouveaux élèves de 5e. Nous envisageons de conserver « ces petites madeleines » bien au chaud pour leur proposer lorsqu’ils feront leur rentrée en 3e!

Suite à ce travail, trois artistes , illustratrices-plasticiennes ont réalisé chacune une affiche à partir des enregistrements sonores des élèves de sixième.
Les élèves recevront tous une carte postale et conserveront ainsi un souvenir de ce beau projet.

Knapfla : Illustre : « Dresser les cheveux »

  » Dresser les cheveux  » illustre le rêve d’une collégienne: « devenir coiffeuse en centre-ville au milieu des animaux »

Adèle Bontoux : Illustre : « Barbapapa »

  « Barbapapa » est parti des cheveux de la petite fille qui aime coiffer et de là découlent les autres rêves.
J’aime les témoignages d’enfants car ils sont authentiques. Dessiner leurs rêves, c’est un peu faire en sorte qu’ils ne les oublient pas… »

 Waii-Waii : Illustre : « Qui reprendra de la pâte à rêve ? »

​   J’aime « Qui reprendra de la pâte à rêve? » illustre le rêve de David qui veut devenir pâtissier.

                                                                
En mai, les comédiennes se sont installées au collège et ont proposé à toutes les classes des conférences théâtralisées sur les discriminations des femmes dans le sport.
Le duo de comédiennes a retracé l’histoire des femmes et du sport de façon burlesque mais avec des faits authentiques qui en ont surpris plus d’un!
Les élèves étaient invités à réagir et à exprimer leurs propres expériences et leurs rêves de pratiques sportives.
En mai, les comédiennes se sont installées au collège et ont proposé à toutes les classes des conférences théâtralisées sur les discriminations des femmes dans le sport.
Le duo de comédiennes a retracé l’histoire des femmes et du sport de façon burlesque mais avec des faits authentiques qui en ont surpris plus d’un!
Les élèves étaient invités à réagir et à exprimer leurs propres expériences et leurs rêves de pratiques sportives.

Le 23 juin, les parents  des élèves de 6e 3 ont pu assister à la représentation théâtrale.
Comme le répétait  souvent Céline lors des répétitions « de la précision naît l’enchantement ».
Le spectacle fut une réussite. « Le stress était tombé, les élèves étaient heureux de leur prestation, les parents étaient ravis! Nous étions sur un nuage; Il y a eu quelques erreurs , des répliques oubliées, des dialogues improvisés mais nos jeunes comédiens ont su rebondir, s’écouter et faire preuve d’initiative. »
A la fin de ce beau spectacle, qui a été joué deux fois devant un public varié, certains élèves , radieux, n’arrivaient pas à quitter les lieux; heureux, ils désiraient conserver cet état de grâce!  Les parents , impressionnés, nous félicitaient!  Les élèves timides et discrets se sont révélés sur scène;  Nos « petits agités » sont restés concentrés et ont respecté plus ou moins les positions qu’ils devaient tenir sur scène.  Cela leur a demandé beaucoup d’efforts de concentration.
 Le spectacle s’est terminé avec pour certains la ferme intention de poursuivre l’aventure en cinquième!
Je remercie  le département du Nord de nous avoir permis de bénéficier de ce dispositif RESAC, je remercie tous les élèves de sixième, en particulier Amaria et Ilyes , je remercie mes chers élèves de 6e 3 pour leur confiance et aussi pour le travail  réalisé durant toute l’année 2022; merci aux comédiennes, aux illustratrices plasticiennes, de nous avoir accompagnées sur tous ces projets, merci à toute l’équipe éducative du collège Théodore Monod pour leur soutien.

Patricia Gournay